Il existe de nombreux outils différents que vous pouvez utiliser afin de faire des comparaisons sur les investissements et tenter de déterminer lequel est susceptible de vous offrir les meilleurs rendements. L’un des plus efficaces et par ailleurs connu, c’est le CAGR ou TCAC (en français), qui vous fournit un taux constant hypothétique pour un investissement ou un actif. Découvrez tout ce que vous devez savoir dans le meilleur article sur le CAGR.

Le CAGR, de quoi s’agit-il ?

Alors, que signifie le CAGR ? C’est simple : c’est tout simplement le taux de croissance annuel composé (qui signifie en anglais : Compound Annual Growth Rate). Essentiellement, c’est la mesure du taux annuel d’un actif ou d’un investissement sur une période donnée, en supposant une croissance composée. Il est important de se rappeler que la formule du taux ne vous fournit pas un taux de rendement réel. Elle vous donne plutôt un chiffre représentatif qui décrit le taux que votre investissement aurait atteint s’il avait progressé au même rythme chaque année.

– Pourquoi le taux de croissance annuel composé (CAGR) est-il utile ?

Le CAGR a un grand nombre d’utilisations. Le plus important est qu’il peut être utilisé pour mesurer et comparer la performance des investissements de votre entreprise. Le CAGR suppose un taux qui croît de manière constante sur la période considérée, ce qui ne reflète généralement pas le fonctionnement réel des investissements. En lissant la croissance volatile/inconsistante des investissements, il est beaucoup plus facile de comparer différents investissements ou de suivre la performance d’un investissement spécifique.

La formule du CAGR est celle qui suit : CAGR = [VF / VI]^1/n – 1

VF = La valeur finale

VI = La valeur initiale

n = Le nombre d’années

– Limites du CAGR

Bien que le CAGR puisse être un outil incroyablement utile, il existe quelques inconvénients que vous devez garder à l’esprit.

L’une des plus importantes limites de la formule est également l’un de ses points forts. La formule du taux de croissance annuel composé calcule un taux de croissance lissé qui ignore toute volatilité potentielle. Étant donné que les retours sur investissement sont généralement irréguliers, et que le CAGR ne tient pas compte des investisseurs qui ajoutent ou retirent des fonds du portefeuille, le CAGR peut parfois vous fournir un taux de croissance gonflé.

Ignorer la volatilité peut s’avérer très dangereux dans le cadre d’une planification financière. Vous devez donc vous méfier de l’utilisation du CAGR à des fins autres que la comparaison et le suivi des performances de vos investissements.

– CAGR et TRI : quelle est la différence ?

À première vue, le CAGR et le TRI (taux de rendement interne) peuvent sembler similaires, mais il existe une différence essentielle qu’il est essentiel de comprendre. Bien que le TRI vous aide également à mesurer la performance de vos investissements, il est beaucoup plus flexible que le CAGR. En outre, la formule du CAGR est suffisamment simple pour que vous puissiez la calculer à la main. Pour les projets/investissements plus complexes, mieux vaut avoir recours au TRI car il s’avère être bien plus adapté.

Qu’est-ce que le CAGR (taux de croissance annuel composé) ?